On ne jette plus… on répare à Saâles

C’est le but de ce premier « repair café » qui s’est déroulé à Saâles, samedi tout au long de la journée. Il faut prononcer « ripear », de l’anglais « réparation ». Réparer plutôt que jeter, jeter n’est pas Saâlois, tels sont les slogans d’Augustin Holveck, du groupe maison de l’engagement de Saâles, principal organisateur de cet événement qui a eu lieu sous les halles de la mairie.

Dans le cadre de la semaine européenne de la récupération des déchets, en parallèle de la boutique éphémère, en collaboration avec le réseau « Envie » de Strasbourg,  (un technicien spécialiste en réparations électroménager était présent), l’association caritative « Caritas », deux couturières, plusieurs bricoleurs amateurs, confirmés ou spécialisés se sont proposés afin de réparer toutes sortes d’objets en panne.

Des petits bricolages en tous genres, retouches textile, réparations de petits mobiliers, en passant par des problèmes plus complexes, informatiques, électriques ou électroniques, tout était envisageable.

Un stand d’Emmaüs Mundo était également présent, pour informer  de leurs projets sur la vallée.

A grands coups d’annonces, le bouche à oreilles faisant le reste, des dizaines de personnes se sont présentées avec divers appareils en souffrance, télévisions, ordinateurs, imprimantes, vélos, grille-pain, aspirateur, jouets d’enfants, chaise, etc…

Si certains objets ont pu retrouver une seconde vie, d’autres, hélas, n’ont pas pu être réparés, car, vraiment cassés, donc irréparables, trop usés ou par manque de pièces sur place. Par contre, tous les propriétaires de ces articles non réparés, se sont vus prodiguer les conseils avisés de ces spécialistes et pourront lors de la prochaine édition, voir réparer leur objet en apportant la pièce nécessaire.

Egalement présent, le «Fablab-l’inspirateur », une plate-forme ouverte, de création et de prototypage d’objets, installée à Villé, présentait une imprimante 3D, avec démonstration et fabrication de petits objets de toutes sortes. Des enfants qui avaient apportés leurs vélos à réparer, très intéressés par la machine, sont repartis avec un sifflet personnalisé avec leurs initiales.

Bien sûr, café, gâteaux ont été proposés à tous… en plus des précieux conseils.

La prochaine verra certainement encore plus de personnes intéressées… et c’est bon pour la planète !

Lien Permanent pour cet article : http://mairie-saales.fr/on-ne-jette-plus-on-repare-a-saales/